(site sans réclame)
GNU/Linux  –  Cont@ct  –  S'abonner

Environnement Mate-Desktop (Debian Wheezy/Jessie)

P

assé à la version Debian 7.0 wheezy testing pour des raisons matérielles, j'ai eu l'occasion de goûter à Gnome 3, refonte assez sévère de l'environnement, beaucoup plus restreint et bien moins configurable, comme si le but était d'en dissuader les utilisateurs. Certains accusent même les entreprises commerciales qui vivent de Linux de vouloir s'approprier l'interface graphique pour la rendre hermétique. [Références nécessaires, dirait Wikipédia]

Heureusement, Gnome 2 a été repris par deux nouveaux projets: Cinnamon («cannelle») développé pour la distribution LinuxMint et Mate (de l'herbe «maté» dont l'infusion est consommée au Paraguay et environs) par un utilisateur de ArchLinux.

0. Suivi des problèmes

Il arrive parfois que les barres des tâches disparaissent, ne vous laissant plus accéder aux memus ou aux applications dormantes. La façon la plus simple de les récupérer est d'ouvrir un lanceur d'application avec [Alt-F2] et d'y saisir la commande killall mate-panel, qui relance mate-panel.

2014.03.28 Pour lancer vlc par le menu ou en cliquant sur un fichier de son, lancer Logiciels » Outils sytème » Mozo, choisir Son et vidéo, double-cliquer sur VLC et supprimer --started-from-file %U.

2014.03.22 [rétablissement au 2014.03.26] Le défilement vertical par effleurement de deux doigts sur le pavé tactile remplace celui par l'effleurement du bord droit. Le paramétrage par Logiciels » Centre de contrôle » Souris » Pavé tactile n'y fait rien. Changement d'icônes.

2014.01.26 Attention: la mise à jour par synaptic enlève mate-desktop-environment. Se logguer en super-utilisateur, et lancer:

apt-get install mate-desktop-environment

Repasser en mode non super-utilisateur avec exit et lancer l'interface utilisateur avec startx.

2013.12.15 [information désuète au 2014.01.25] La librairie libmatewnck-common, nécessaire à mate-core, pose des problèmes de compatibilité (problème documenté sur le forum). En effet, le nouveau paquet (1.6.1-1) admis au dépôt debian entre en conflit avec celui du dépôt de mate-desktop (1.6.0-1). Il ne faut donc pas l'installer, même si une petite étoile sur le carré vert dans synaptic semble vous y inviter. Si vous l'avez fait et que mate-desktop ne se lance plus, il suffit, après login root, de forcer l'installation de la version 1.6.0-1:

suEn mode superutilisateur apt-get install libmatewnck-common=1.6.0-1

2013.08.19 caja (le navigateur de fichiers) ne se lance plus par le menu, parce que la commande caja -n pose problème. Il suffit de supprimer l'argument -n qui n'est plus permis dans la commande (voir l'utilisation de l'éditeur de menus mozo dans 4.1 Menu).

1. Présentation de Mate

Mate ne propose pas l'ensemble des applications liées à Gnome 2. Vous n'y trouverez pas Abiword, Gnumeric, RhythmBox, Totem, Web-Epiphany (epiphany-browser), Evolution, Empathy (messagerie instantanée), Ekiga (téléphonie), Brasero (gravure)... ce qui n'est pas indispensable: faut-il systématiquement proposer des logiciels simplifiés des applications phares tels que LibreOffice, VLC, Firefox/Iceweasel, Gimp...?

Par ailleurs, il est possible que la désinstallation d'une application de mate ou que l'installation d'une application concurrente désintalle mate-desktop. Il est possible d'empêcher cette vilenie en spécifiant --no-install-recommends. Exemple:

suEn mode super-utilisateur apt-get install network-manager-gnome --no-install-recommends

Mate offre quelques outils:

Tous ces utilitaires sont contrôlés par le Système » Centre de Contrôle ou mate-control-center dans une console.

Pour les autres applications, voyez la page logiciels.

2. Installation de Mate-desktop

2.1 Mate-desktop 1.6

Pour installer Mate sur Debian Wheezy disposant déjà de Gnome3:

Pour installer Mate sur Debian Wheezy sans interface graphique:

2.2 Mate-desktop 1.8

Le groupe de développement a indiqué le 3 juin 2014 que Mate-desktop 1.8 était pleinement disponible pour Debian Jessie (pour le moment la version testing. Pour Wheezy, il faut installer un backport. En mode console, d'abod se logguer en super-utilisateur

~$ su
Mot de passe:

puis ajouter dans le fichier /etc/apt/sources.list:

deb http://ftp.fr.debian.org/debian wheezy-backports main

Cela ne sera petut-être pas suffisant pour qu'apt-get install tienne compte du nouveau dépôt. Une autre commande est nécessaire:

apt-get install -t wheezy-backport mate-desktop-environment

Si vous ne disposez pas encore de bureau (lors d'une nouvelle installation:

apt-get install xinit gdm3

Un petit tour dans synaptic montre que l'upgrade n'est pas complet (2014.06.16): mate-calc, mate-character-map, mate-keyring, mate-netspeed... sont encore à la version 1.6, sur le dépôt de mate-desktop (voir plus haut).

3. Installations complémentaires

Il y a quelques applications qu'il est intéressant d'installer tout de suite.

3.1 numlockx

numlockx permet de rendre le pavé numérique valide avant l'ouverture de la session X si on l'installe avec

suEn mode super-utilisateur apt-get install numlockx gksu

et qu'on ajoute (suEn mode super-utilisateur) au fichier /etc/gdm3/Init/Default la ligne /usr/bin/numlockx on si c'est gdm3 qui lance l'interface graphique.

3.2 gksu

gksu permet de concilier la nécessité de lancer une application en mode superutilisateur avec le mode graphique, qui n'est normalement pas prévu pour cela et qui renvoie:

Xlib: connection to ":0.0" refused by server

Dans une console en mode simple utilisateur, la commande gksu caja demande le mot de passe "root" avant de lancer le gestionnaire de fichiers. Cliquer sur un fichier texte peut lancer gedit pour l'édition de fichiers du système (/etc/apt/sources.list, /etc/fstab...).

Lancer une application en mode superutilisateur permet également de vérifier que le problème d'un lancement sous simple utilisateur ne vient pas d'un manque de droits sur les fichiers ou pilotes que l'application utilise.

Mais attention, le mode super-utilisateur permet les plus grosses bêtises, comme l'effacement de tous les fichiers de tous les utilisateurs utilisant la machine, ou du système lui-même: le virus le plus dangereux se situe à ce moment entre la chaise et le clavier.

3.3 Installation de fontes

Si vous disposez d'une fonte sur un disque dur ou une clé USB, un clic droit de la souris suivi du choix Action » Installer permet son installation. Pour l'installer pour tous les utilisateurs, le mot de passe super-utilisateur sera demandé.

Afin d'assurer une compatibilité des documents Internet (et .doc?), Microsoft a fait don de ses fontes "standard": Times New Roman, Arial, Comic Sans MS, Courier New, Verdana, Impact, WebDings et quelques autres, disponibles dans le paquet ttf-mscorefonts-installer depuis Squeeze (auparavant msttcorefonts). Les ajouts ne se manifesteront qu'au prochain lancement du serveur graphique.

3.4 Modifier les curseurs graphiques

Si vous désirez un curseur graphique plus grand, récupérez par exemple whitelarge.zip.

  1. Décompresser l'archive (renommer le répertoire whitelarge, qui doit contenir le sous-répertoire icons).
  2. En mode superutilisateur (connaître le mot de passe), le copier à l'adresse /usr/share/icons. Par exemple, en console: su + mot de passe super-utilisateur et lancer mc (assez convivial), ou bien gksu gedit.
  3. Lancer le Système » Préférences » Apparences cliquer sur le bouton Personnaliser, onglet Pointeur. Sélectionner un type d'icone la modifie immédiatement.

Plutôt que choisir un pointeur de souris plus grand, il est possible d'agrandir le pointeur standard avec le curseur «taille».

4. Le Bureau Mate

Le bureau de Mate contient par défaut deux barres horizontales, la supérieure contient les menus des applications, localisations et outils d'administration à gauche et les services en cours à droite; l'inférieure contient les lanceurs de vos applications favorites sous forme d'icones et les applications ouvertes.

Un clic droit sur le bureau permet de créer des répertoires et des lanceurs d'application ou de changer l'image d'arrière-plan.

Un clic droit sur une barre suivi d'un clic gauche sur Propriétés permet de les configurer:

Pour installer une application sur la barre des tâches, il suffit de traîner son icone du menu des applications vers la barre des tâches.

Attention: pour gagner de la place (par exemple pour un eeePC), il peut être tentant de rendre escamotables les barres de menus et de tâches (clic-droit sur la barre, cliquer Propriété » Général » Masquer automatiquement). Il arrive que cela fasse disparaître les barres (cela est également arrivé avec KDE 3.5). Une façon de s'en sortir:

[F1] lance l'aide sur l'application courante (à défaut, concerne le Bureau)
[Alt-F2] ouvre un champ éditable permettant de lancer une application en ligne de commande
[Alt-F10] maximalise la fenêtre courante (entre les barres de menus) ou revient à la taille initiale
[F11] maximalise la fenêtre courante (tout l'écran) ou revient à la taille initiale
[Ctrl-Alt-F1] à [Ctrl-Alt-6] ouvre une des six console (de tty1 à tty6)
[Ctrl-Alt-F7] revient à l'interface graphique
[Alt-Tab] passe d'une application ouverte à l'autre (réduite ou non)

Le premier menu concerne les applications installées, regroupées par genres (Bureautique, Graphisme, Internet...); le second les raccourcis vers les répertoires, périphériques, documents récents mais permet aussi une recherche paramétrable de fichiers; le troisième l'administration du système (droits de super-utilisateurs), les préférences, l'aide, la gestion des sessions et l'extinction.

Les menus se configurent par Menu Principal, souvent dans le Centre de Contrôle, ou par la commande mozo (à installer!) dans une console. Attention:

Il arrive que les menus n'apparaissent pas, comme cela m'est déjà arrivé sur GNOME2 ou KDE3.5, par exemple en activant la barre amovible. Il suffit d'ouvrir un répertoire qui se trouve sur votre bureau, remonter à la racine/ puis d'entrer dans le répertoire /usr/bin et de double-cliquer sur mate-panel.

Si le problème subsiste, il est possible de droit-cliquer sur le bureau et d'y installer un lanceur d'application avec la commande /usr/bin/mate-panel. Pour être plus automatique, ajoutez la commande /usr/bin/mate-panel à Système » Centre de Contrôle » Applications au démarrage.

4.2 Services

Se situent par défaut en haut à droite.

Clavier: clic-gauche permet le basculer entre claviers installés (en général, le qwerty-us et l'azerty-fr ou -be pour les francophones; clic-droit permet le paramétrage du clavier et une vision des effets de combinaison de touches ([shift]-[alt]-[touche]

Son: un clic-gauche sur le haut-parleur affiche un potentiommètre permettant le réglage rapide du volume sonore de sortie. Le bouton Contrôleur de volume ouvre le paramétrage des différentes entrées et sortie disponibles sur votre système.

Date/Heure: un clic gauche affiche un calendrier dans lequel il est possible de naviguer. Attention: ce calendrier ne tient pas compte de l'ajustement grégorien, clic droit pour les préférences (attention: il faut être en mode super-utilisateur pour régler la date et l'heure: faites-le par le menu Système » Administration).

5. Applications liées à Mate (en cours d'écriture)

5.1 Caja

Caja est le navigateur des systèmes des fichiers de Mate-Desktop, qui peut se révéler assez lent dans certaines conditions (je bricole assez mon système: cela s'arrange souvent avec une réinstallation).

On paramètre caja avec Édition » Préférences. Voici quelques-unes des fonctionnalités:

Dans l'onglet Vue, il est possible de décider si les fichiers cachés (commençant par un .point) et de sauvegarde (terminant par un tilde~) sont visibles dans le répertoire.

Dans l'onglet Comportement, il est possible de décider si un simple clic suffit à lancer les événements ou s'il en faut un double; activer Toujours ouvrir dans les fenêtres de navigation permet de ne pas ouvrir une nouvelle fenêtre à chaque répertoire ouvert. Par défaut, il n'est pas possible de directement détruire un fichier: il passe par la poubelle; pour être plus expéditif, activer Inclure une commande Supprimer qui ignore la corbeille (mais est-ce conseillé?).

Mention spéciale à qui m'expliquera comment forcer caja à trier ses fichiers selon le code ASCII dans un environnement UTF-8. Étant donné que 2 < 3 < 10 et que "e" vient avant le "s" dans l'alphabet, caja affiche un répertoire

2.jpg
-3.jpg
10.jpg
eggs.jpg
Spam.jpg

caja semble insensible à la ligne LC_COLLATE="POSIX" ou LC_COLLATE="C" ajoutée dans les fichiers /etc/default‌/locale ou /etc/environment (solution classique des forums). On ne semble donc pas avoir le choix, pénible impression rencontrée dans les systèmes où «tout est pensé pour vous». Filezilla et mc par contre sont en classement "ascii", pratique lorsqu'on compte sur les différences majuscules/minuscules ou les caractères spéciaux:

-3.jpg
10.jpg
2.jpg
Spam.jpg
eggs.jpg

5.2 pluma

pluma, nouveau nom de gedit pour ce système, est le logiciel qui s'occupe de l'édition des textes simples. Il sauvegarde en iso-8859 comme en UTF-8 - attention toutefois: il refuse de sauvegarder un texte en iso8859 s'il contient des caractères non connus par celui-ci (qui en gère moins de deux cents!).

Rechercher ([ctrl-f]) et remplacer ([ctrl-h]) permettent l'utilisation très intéressante des caractères de contrôle tels que \t pour la tabulation, \n pour un saut de ligne, \\ pour le caractère \ . Attention: les fins de ligne sont \r pour les fichiers de simple texte de Mac et \r\n pour ceux de MS.

Coloration syntaxique pour la programmation: choisir un jeu de couleur proposé dans Édition » Préférence » Police et couleurs. Si aucun de ceux qui sont proposés ne vous convient, il est possible d'en ajouter un, que vous aurez édité vous-même ou téléchargé ici, avec Édition » Préférence » Police et couleurs » [+ Ajouter]

5.3 Engrampa

L'archiveur par défaut est Engrampa. Il se base sur des outils externes et ne désarchive pas tous les formats par défaut: chercher l'extension du format dans synaptic pour les formats exotiques: .lzh, qui fut célèbre dans les environnement DOS et Atari et serait encore utilisé au Japon, requiert le paquet lha.

5.4 Afficher une image

C'est l'application Eye of Mate (eom) qui se charge par défaut d'afficher les images. Les flèches gauche et droite permettent d'explorer les images du répertoire, [F5] lance le mode diaporama.

Édition » Barre d'outils permet d'ajouter des icones à la barre d'outils.

Dans Édition » Préférence, il est possible:

5.5 Mate Terminal

La console s'appelle mate-terminal. Page sur quelques commandes et applications en mode non-graphique.

5.6 Mate Search Tool

Cette fonctionnalité est accessible par le second menu du Bureau («Répertoires»). Il est possible, dans le premier champ, de préciser une chaîne devant faire partie du nom du fichier (par exemple .htm). En dessous, il est possible de préciser le répertoire à partir duquel la recherche doit être faite (les sous-répertoires seront également inspectés).

En cliquant sur Sélectionner plus d'options, il est possible de définir une chaîne qui doit être contenue dans les fichiers recherchés, de déterminer une taille minimale ou maximale, et bien d'autres choses encore. Parmi ces autres choses, les expressions régulières permettent de trouver des fichiers en imposant des critères bien définis à leur nom:

Cette dernière option ne semble pas correctement implémentée: ^[3-7] (de 3 à 7 inclus) admet en fait les fichiers dont le premier caractère varie de 0 à 7; ^[c-r] admet les chiffres de 0 à 9 et les minuscules de a à r; ^[C-R] admet les chiffres de 0 à 9, les minuscules de a à z et les majuscules de A à R. La borne inférieure n'est donc manifestement pas respectée.

\$ \^ \[ \( \\permettent de définir les caractères $, ^, [, (, {, \... (et pas comme marque de structure).

D'abord développées en Perl, les expressions régulières ont été implémentées avec plus ou moins de rigueur dans la majorité des langages. Vous trouverez plus d'explications à la page modules python, même si toutes les expressions (\d, \D, \w, \W, \s, \S...) ne fonctionnent pas ici.